The Start Of Something New

10 grignotages (plutôt) sages

 

 


1) envie de fruité ?

Mieux vaut croquer dans un vrai fruit que se contenter du hus (ou de la compote), aussi calorique qu'un verre de soda. Ensuite, choisir celui qui vous fait le plus envie dans la corbeille. Et tant mieux si vous optez pour la banane, c'est un excellent coupe-faim, bien plus intéressant qu'une barre de céréales.

 

2) Envie de chocolaté ?

Il n'y a pas trop d'interdits, alors on s'autorise un chocolat chaud voire quelque carés d'une tablette de chocolat NOIR (pour ses polyphénols antioxidants) ou au lait (pour son apport en calcium), sacahtn que les deux apportent autant de calories. Mais oubliez les barres chocolatée, biscuits du même acabits et cacahuètes enrobées... Faut pas pousser !

 

 

3) Envie de salé ?

On peut se faire un PETIT sandwich au jambon-fromage. Glucides, protéines et calcium, c'est un en-cas équilibré pour compléter un repas léger. Attention on a précisé "petit", c'est à dire constitué de 40 à 60 g de mpain max. Au delà, ce n'est plus un en-cas.

 

4) Envie de craquant ? 

Prudence, prudence, "tout les aliments croustillants sont riches en calories, en sucres rapides et en sel qui les rend addictifs". Si vous avez une envie irrésistible de chips, limitez vous à 4 ou 5 pétales seulement et fondez sur les tomates cerises (4kcl les 100g). Sinon, préferez un petit pain suédois, une Wasa ou une galette de riz, tjrs associés à un fruit ou à un petit légume, riche en fibres, pour ralentir les sucre rapide du support croustillant.

 

5) Encie de régresser ? 

Avec un verre de lait ( chocolaté ou non). Presque aussi éficace qu'une petit madelaine pour retomber en enfance, et plus rassasiant qu'un jus de fruits. Dans la catégorie goûter, on pourra aussi sortir de son cartable 1 abricot et 3 morcreaux de chocolat, ou 3 petit beurres et 1 yaourt.

 

6) Envie de sucré ?

Redécouvrir le gôut de pruneau. Beaucoup plus intéressant nutritionnellement et gustativement (car plus sucré), que son équivalent en biscuit allégés, d'après 2 très récentes études américaines. l'une prouve qu'une portion de pruneaux coupe bien mieux la faim que quelques biscuits, l'autre enfonce le clou en montrant que ce fruit améliore la digestion et les taux de triglycérines (la quantité de gras dans le sang)

 

7) Envie d'été ?

Comment se sentir au mois d'aout sans se trouver devant une pêche Melba ou des merguez grillées ? En s'offrant une glace à l'eau ou une assiète de pizzas à la mozzarella. Ecrit ainsi, cela peut paraitre un peu plat, mais la première peut servir à satisfaire une envie sucrée-salée, la seconde joue très bien son role d'objet transitionnel genre barbecue. Dans ce cas, ne pas se priver d'un filet d'huile d'olive, il permet une meilleure assimilation des lycopènes (les antioxydants) de la tomates.

 


 

8) Envie de picorer ?

Prudence. Car le cerveau associe souvent les termes "petits" et "encore". Visuellement, les petits encas n'étant pas rassasiant nous avons tendance à en consomer plus. On évitera le pop-corn, les cacahuètes (naturellemnt grasses) qui une fois salées poussent à se servir une deuxième fois; Essayez plutôt les batonets de crudités et pourquoi pas les fèves ou les petits pois encore surgelés: un peu primitifs, mais ludiques, beaucoup plus sains, et finalement assez vite lassant.

 

9) Envie de siroter ? 

Les nutritionistes approuvent le jus de tomates, le thé à volonté, le café, la tisane, l'eau pétillante car elle offre une sensation et un réel effet rassasiant. Même le soda light peut avoir sa place... pensez néanmoins que les version liquides des aliments (yaourt à boire versus yaourt, jus de fruit versus fruit, etc) calent moins que leur équivalent solide.

 

10) Envie de proteiné

C'est l'en-cas presque parfait car le plus rassasiant. Oeuf dur, saumon fumé, bâtonnet de surimi, jambon, viande des Grisons, et même deux ou trois rondelles de saucisson... L'idéal étant de considérer cela comme une avance sur le repas suivant. Associé à quelques légumes, c'est encore mieux.

 

Avant de craquer ...

... Et de plonger la main dans le paquet de chips, posez vous cette question à haute voix: "est ce que tu as faim, est-ce que ton ventre t'appelle ?". La réponse sera évidente. Si elle est positive, c'est que le repas précédant a été trop léger. Dans ce cas-là, tournez vous plutôt vers les aliments qui ont manqués. Si la réponse est négative, c'est que vous avez envie de mangez sans avoir faim. Demandez vous alors pourquoi.

Par ennui ?, Par stress? Dans ce cas, passez un coup de fil, aller marcher... Mais si vous choisissez de céder à cette envie de manger, craquez pour un aliment qui vous feras vraiment plaisir. c'st en effet la seule façon de se satisfaire durablement et donc de grignoter moins.



17/11/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour